Toulouse

Joggeuse de Bouloc, faux contrôleur SNCF et alerte à la bombe à la Une du journal des faits divers de Toulouse

gare matabiau

Gare Matabiau : un endroit familier pour Jean-Pierre T, qui s’est fait passer pour un agent SNCF pendant 5 ans. Photo / CTI

Dans le numéro de cette semaine, un nouveau suspect dans l’affaire du meurtre de Patricia Bouchon, un fan de train s’improvise contrôleur SNCF durant cinq ans et une fausse alerte à la bombe. Et comme chaque semaine, notre jour après jour crimes et délits dans la section « faits et méfaits ».

 

L’événement de la semaine : Nouveau rebondissement dans l’affaire de la « joggeuse de Bouloc ». Un homme de 35 ans a été interpellé lundi matin, à Fronton. Dans l’après-midi, le procureur de Toulouse, Pierre-Yves Couilleau, a précisé que l’homme a été mis en examen pour homicide volontaire et placé en détention provisoire. « Il faut rester prudent, à ce stade, on ne parle pas de preuve, mais d’indices graves ou concordants », a indiqué le magistrat. Parmi les indices relevés par le procureur, figure notamment le fait que le suspect ait toujours nié avoir eu une Clio grise comme celle aperçue le soir du crime, alors que de nombreuses personnes de son entourage l’associent à cette voiture. L’homme est présenté comme « psychotique », capable « d’explosions soudaines de violence ». Il a notamment été suivi plusieurs fois par un psychologue. « C’est un moment important de l’enquête pour la famille de Patricia Bouchon », a déclaré l’avocat des parties civiles même s’il tient à rester « mesuré » et « prudent » au vu des multiples « rebondissements » dans cette affaire.

Le verdict de la semaine : Après trois jours d’audience, la cour d’assises de Haute-Garonne a condamné Mircea Marius S à quatorze ans de réclusion criminelle et Lucian Mihai I, à sept ans. Ces deux jeunes prostitués d’origine roumaine, ont été condamnés pour vol avec violence ayant entraîné la mort de Francis Doujal. Le corps de ce retraité albigeois avait été retrouvé nu dans la nuit du 6 au 7 juin 2011, en partie immergé dans la Garonne près du Stadium, où se prostituent de jeunes Roumains. Michel Doujal était un habitué et se rendait souvent sur l’Île du Ramier. Il semblerait que le meurtre et le vol du véhicule aient eu lieu après une passe. Sa voiture a été retrouvée en Espagne où plusieurs tentatives de retraits ont été faites avec sa carte bancaire.

Le passionné de la semaine : « Je suis passionné par les trains ». C’est l’explication que donne Jean-Pierre T, un Tahitien de 26 ans, qui a joué l’agent SNCF pendant cinq ans. Il a été condamné à 1 an de prison ferme et 1000 euros de dommages et intérêts, pour le vol de plusieurs tenues d’agent et pour escroquerie envers la SNCF. C’est grimé en contrôleur, que ce jeune fan a vu son petit jeu prendre fin, le vendredi 6 février à 17 heures. Le 28 novembre 2014, son procès avait été renvoyé dans l’attente d’une expertise psychiatrique à laquelle il ne s’est pas soumis. Le jeune homme s’était déjà fait démasquer et condamner à 11 reprises pour les mêmes faits.

 

Faits et Méfaits :

Vendredi : Des pots de peinture blanche ont été versés sur les vitrines de la libraire Etudes, du Mirail. Selon la responsable de la librairie, ce vandalisme fait suite à une soirée organisée dans les locaux de l’UFR de géographie.

Samedi : Une fausse alerte à la bombe a conduit à l’évacuation des clients de l’Appart City de Labège et de la pizzeria Pizza Nostra. Un canular téléphonique qui conduira ses auteurs devant les tribunaux.

Dimanche : Un accident de la circulation s’est produit à Saint-Alban. La conductrice de 37 ans aurait perdu le contrôle de sa voiture, percutant deux autres véhicules qui roulaient en sens inverse.

Lundi : Aziz F, 34 ans, sans papier, a été condamné à quatre mois de prison et 800 € de dommages et intérêts à régler aux trois policiers agressés. Alors que ce dernier était escorté jusqu’à l’avion, il mord les policiers, les insulte et refuse de partir.

Mardi : Deux gendarmes ont été percutés, à Fonbeauzard, par un véhicule conduit par des voleurs en fuite. Ils ont été interpellés.

Mercredi : Dans la nuit de mardi à mercredi, aux alentours de 4 heures du matin, des coups de feu ont été entendus dans le quartier de la Faourette. Aucun blessé n’est à déplorer.

Jeudi : Trois hommes ont été interpellés par la police pour un petit trafic de téléphones. En effet, le premier les volait dans des colis du centre où il travaillait pendant que les deux autres les revendaient sur internet.

 

Sources: La Dépêche du MidiDirect Matinmétro20 minutes, France 3 Midi-Pyrénées



A lire egalement

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyrıght 2013 FUEL THEMES. All RIGHTS RESERVED.